Publié le

#18 Mes Couillards

Sur le navire au pont bruyant
Les marins hors de quart s’activent
Au grand large par vent devant.
Lignes tendues dans les eaux vives

Pêchez, mat’lots ! Votre pitance,
Mes tristes sire accrocs au Rhum
Agrémentez vos rations rances
Tirez, hissez ! Mes beaux jeunes hommes.

Sur le pont déposez la pêche
Royale ! De saumons, d’espadons
Encore couverts d’écume fraîche.
Ils se meurent, froids. Poséidon !

Ne laisse point leur agonie
Se propager à l’équipage
A ces hommes bons à qui l’on nie
Jour après jour tout dérapage.

Laisse-moi m’élever, Neptune
Mène notre bras dans la Fronde
Contre la cruauté des hunes.
Ô Jéhovah, ta main profonde

Nous accablais mais voici pire !
Le Capitaine de Sailly
Nom malvenu pour triste sire,
Se prend pour Dieu, nous agonit !

Sortez Gabiers, debout Calfats !
Hardi les gars, les Canonniers !
Les gars du pont, tous les loufiats,
Du Quartier-Maître au cuisinier !

Dans la cambuse ou au beaupré,
Depuis misaine ou au gaillard,
Faites ployer sa majesté
Au nom du rhum, soyez couillards !

Publicités

À propos de Vil Faquin

Vous connaissez la Faquinade ? Non ? Baltringues.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s