Publié le

#30 Dernière salve

A l’heure où les étoiles entrent en communion
Alors que les couples célèbrent leur union
Il pleut sur les affres de ma déraison
Mon corps s’envole dans une dernière sensation

*

***

*

Enfin…
Je m’affranchis de cette douce amertume frustration
Enfin !
Dans mon inconscient sublimé préside l’abstraction
Enfin…

*

***

*

La tendre ferveur du froid éteint mes passions
Rien n’est plus entier, seulement fraction
Mais, ferme, sa main me retient, stoppe la fusion
Enfin ! A jamais ! Plus de funèbre oraison

Publicités

À propos de Vil Faquin

Vous connaissez la Faquinade ? Non ? Baltringues.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s