Publié le

#54 Bragþáttr Aegirson #5 : Le Skáld

Gahúrd Alfgúrdson s’acharne à tisser
Dans les arbres cheveux d’Ymir, un code,
Composant sur Midgard comme un rhapsode.
Et Gahúrd enchante le monde nu
De sa voix aussi forte qu’une crue
Au fiskigardhr et au cœur des forêts
Il chante ses odes et lorsqu’il se tait
On peut voir la nature frissonner,
Chancelante et proche de s’oublier
Dessous l’assaut des ferveurs héroïques
Chantant à la gloire des archaïques
Qui jadis teintèrent le monde en rouge.


 Ceci est la relation fidèle et directe de la vie et des hauts faits de Gahúrd Alfgúrdson, la Bragþáttr Aegirson, nommé aussi Cieux Exaltés, fils de Grunnr et d’Aegir, de Kyr et de la légende.

Puissent les Ases du festin éternel se complaire en sa glorieuse compagnie.
Snorri Bjarndýrson, fils de l’ours aux huit doigts, dit Vinr-Kvisa, le compagnon qui chuchote


note : un fiskigardhr est une petite communauté côtière vivant avant tout de la pêche (fiskr : poisson).

Publicités

À propos de Vil Faquin

Vous connaissez la Faquinade ? Non ? Baltringues.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s