#42 Le rêve des Cités Noires

« A travers les antiennes du temps jadis
Je fuis ce bas monde, je n’en suis plus fils.
A entrevoir le rêve, les Cités Noires,
Je choisis d’abandonner toute gloire :
Je ne suis plus ce soldat de parade.
J’y survivrai, cœur lourd quittant la rade.
 »

Chant du Départ.

Publicités

#40 Chiens de Guerre #4 – Terre de feu, Terre du Passé.

Souffle de mort. Odeur de souffre. Souffle brûlant. Odeur de mort.

Une terre ravagée, une terre sans combustibles mais toujours rattrapée par les flammes. Un désert, vaste, inhospitalier, inaccessible. Les chiens de guerre effectuaient ce pèlerinage pour la première fois et ils n’y reviendraient sans doute de leur vie.

L’espace était calme, puisque inhabité et pourtant… Et pourtant il se dégageait de ce territoire une mauvaise effluve, de celles qui se manifestent rarement chez les chiens de guerre. Le doute, l’angoisse, la peur ? Lire la suite

#28 Chiens de Guerre #3 – De Pierre, de Vie et de Gloire

 
Les Chiens de Guerre chevauchaient depuis l’aube. ils s’étaient mis en route aux premières lueurs du jour tant par diligence que pour profiter de la fraîcheur matinale, ce qui n’était pas un luxe, au vu de la chaleur accablante qui était le lot quotidien de ces contrées en cette période du mi-an. Les sous-bois étaient vastes, mais certes pas assez pour qu’ils ne croisent personne.
Ils émergèrent de la lisière peu après le midi, et empruntèrent la route principale. Le ciel bleu, les plaines dorées et le soleil d’été offraient un paysage émerveillant mais cependant pas autant que ce qui les attendait après le coude que faisait la route.

Lire la suite

# 21 Chiens de Guerre #2 – Les chants de la négation

Les Chiens de guerre gravirent le monticule des cadavres désarticulés. Au sommet, ils déployèrent leur insigne, étoffe de mort flottant dans les airs, afin que tous n’ignorent pas par qui furent occis ceux qui aujourd’hui reposent sans sépulture au milieu de la plaine. Portant leurs cors à leur bouche, ils en firent résonner le son sourd et grave sur les contreforts des montagnes qui cisaillaient le pays à l’Est, immense cicatrice de pierre, produisant un écho assourdissant.

Lire la suite

#14 Chiens de Guerre #1 – Furie

Les Chiens de guerre dansaient un ballet mortel, où les armes sifflaient, pareilles à de macabres instruments, une mélodie de mort sur leurs ennemis. Pauvres d’eux. Rien n’étanchait leur soif de vaincre, l’appel de la mort les rendait ses esclaves et toujours ils tranchaient des têtes, arrachant pesamment de longs râles d’agonie, rauques et profonds, à l’adversaire terrifié.

Lire la suite