#64 Hou(bli)-blon(d)

Dans la beauté endeuillée des tristes mégacités
Au carnaval dix-neuf-cent, à la beauté des sentiments
Dans les rues rousses au point du jour
A la Croix des canuts, aux ouvrages immortels
Vibrent les vies simples dans les passages délabrés
Dans les travées soudaines se taisent les oubliés
Et dans des caveaux bondés ils avalent l’oubli blond Lire la suite

Publicités