#52 Roi perdu

Mon Alphonse éperdu dans la poudrière des rues
Mon suave amant, mon beau pensant,
Que ne m’as tu enchaînée dans les marées acrées ?
Que ne m’as tu mise en terre, parti seul aux vents amers ?
Ho mon Alphonse éperdu, vois, quand je me tue ! Lire la suite

Publicités